L’héritier à qui on avait prêté doit rembourser

Une mère décède en laissant 2 enfants et des petits enfants héritiers de sa succession.

Au cours des opérations de liquidation et de partage, un écrit fait apparaître qu’elle avait prêté 91 469 € à son fils. Celui-ci reconnaît alors avoir emprunté cette somme mais soutient l’avoir remboursée. En vain. Sans pouvoir apporter la preuve du moindre remboursement, cet héritier voit sa part d’héritage diminuée. En effet, saisie du litige, la Cour de cassation est venue rappeler la règle selon laquelle la preuve du remboursement d’une dette doit être apportée pour éteindre l’obligation de celui qui s’est endetté envers les autres héritiers.

Cour de cassation, 1ère chambre civile, 12 février 2021, pourvoi n° 18-23-573

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.