Responsabilité du tuteur

A l’occasion d’une promenade, une femme, âgée de 92 ans et placée sous tutelle, décède. Sa fille saisit la justice aux fins de voir engager la responsabilité du tuteur qui, selon elle, a tardé à engager les démarches pour placer sa mère dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). En vain. Si ce placement était prévu dans le jugement de tutelle, aucune urgence n’a été relevée par le juge des tutelles et aucun élément du dossier ne permettait de considérer qu’un tel placement était immédiatement nécessaire. De surcroit, le tuteur a rencontré la majeure protégée à plusieurs reprises, mis en place des aides pour améliorer son quotidien et commencé les démarches pour obtenir un placement en EHPAD. Dans ces conditions, aucune négligence ne saurait être retenue à son encontre.

Cour d’appel de Caen, 1ère chambre civile, 7 décembre 2021, affaire n° 19-02983

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.