Etre enterré avec son animal est interdit

 

A la question de savoir comment doivent réagir les communes face aux demandes d’inhumation des propriétaires de chats et de chiens avec les cendres de leur animal de compagnie, le ministre de l’Intérieur a fait une réponse très claire : en vertu des articles L. 2223-3 et L. 2223-13 du Code général des collectivités territoriales, la sépulture dans un cimetière communal est due aux seules personnes. Le maire ne peut donc y autoriser l’inhumation d’un animal ou de ses cendres, demandée par une famille ou un propriétaire de caveau. A noter, de surcroît, que le gouvernement n’envisage pas, à moyen terme, de faire évoluer la réglementation en la matière.

Réponse ministérielle n° 5929 du 22 mai 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.